Conseil Feng Shui pour remonter sa propre énergie en 5 min.


Pour remonter votre propre énergie et apporter de bonnes énergies chez vous ou au travail, je partage un exercice qui est devenu pour moi un rituel, une habitude quotidienne.

Cette technique peut être réalisée tous les jours sans modération, n’importe où !

Je l’utilise également lorsque je ne parviens pas à faire quelque chose ou lorsque j’ai tendance à m’émotionner.

L’exercice par la lumière permet d’apaiser le mental et de se recentrer. Il aide à calmer les émotions et à nous reconnecter à notre corps.

C’est une manière efficace, en 5 minutes, de nous connecter au présent et de porter notre attention sur notre corps et nos ressentis.

Ce n’est pas de la gym, pas de la religion, c’est simplement de l’énergie agissant avec la respiration et la lumière.

Exercice :

– Inspirer par le nez et emmener l’air dans le ventre, il doit se gonfler.

– Expirer par la bouche en visualisant l’air qui va vers la terre.

Répéter la respiration plusieurs fois jusqu’à sentir des fourmillements dans les pieds, les mollets, se sentir lourd, tassé comme s’il nous poussait des racines aux pieds.


– Surtout continuer sans cesse et calmement la respiration.


– En même temps, visualiser dans le ciel, au-dessus de soi, une boule ou un tube de lumière. Faire descendre cette lumière dans le corps par le chakra situé au sommet du crâne. Laisser descendre cette lumière dans tout le corps, puis la pousser autour de soi sur plusieurs mètres.

Continuer de la pousser dans la maison, la voiture et jusque dans le bureau.


– Cette lumière purifie, transforme en lumière d’amour tout ce qu’elle touche, elle remonte considérablement le niveau vibratoire des personnes et des lieux, elle apaise et dynamise en même temps. Elle est pure magie.


– Au bureau, visualisez autour de votre espace des murs en lumière comme si vous les peigniez avec une grosse brosse. Vous le faites rapidement en passant partout y compris le sol et le plafond. Vous passerez des journées agréables et fructueuses.


– Si vous ne sentez pas grand-chose au début, faites comme si vous sentiez et cela va se mettre en place tout seul.

Lorsque vous travaillez avec la lumière, vous êtes connecté à l’univers, au cosmos et vous vous sentez vibrer.

Pensez le plus souvent possible à rester dans cette respiration ventrale, calme.

Si vous le faites tous les jours, vous serez en pleine forme, c’est garanti.

Pour découvrir mon site : https://fengshui-bordeaux.fr/

Trouver du temps pour méditer…


Je rencontre beaucoup de personnes qui souhaitent commencer la méditation et qui n’en ont jamais le temps.

Dans ce cas, il vaut mieux transformer la situation et s’adapter.

L’idéal est de commencer en choisissant le temps du trajet le matin par exemple.


En prenant votre voiture demain matin, ou dans le bus, le tramway, ou à pieds choisissez de vivre votre trajet différemment par rapport aux autres jours.

– Vous partez à l’heure, pourquoi pas 5 minutes plus tôt, afin de ne pas stresser.

– Vous décidez de ne pas mettre la radio, de ne pas vous énerver parce que quelqu’un vous passe devant, de rester calme. Ce moment vous appartient.


– Vous démarrez et plutôt que de penser aux tracas de la journée qui vous attendent, vous allez penser à respirer.

Respirer en conscience :
1- Vous inspirez par le nez, tranquillement, et vous veillez à remplir votre thorax et votre ventre. Vous sentez l’air qui gonfle votre ventre.
2- Vous expirez en soufflant par la bouche, et vous imaginez que votre air descend vers vos pieds.
3- Vous enchainez tranquillement les « J’inspire » « J’expire », vous respirez consciemment.

Gérer ses pensées :

Si vous vous surprenez en train de penser à autre chose qu’à la respiration, ne soyez pas étonné, c’est normal. A moi aussi, cela m’arrive souvent. Regardez à quoi vous pensiez et revenez à votre respiration tranquillement.

Si vous avez des pensées qui reviennent sans cesse et que vous ne pouvez pas respirer, il serait bien de les noter sur un petit carnet que vous gardez avec vous, pas en conduisant bien sûr. Il faudra penser à vous occuper de ces pensées qui vous dérangent vraiment.

Vous pouvez utiliser cette technique dans d’autres situations : une longue file d’attente, le temps passé dans une salle d’attente pour un rendez-vous, ou tout simplement lors d’une pause dans la journée de quelques minutes.

Personnellement, je fais très régulièrement ces respirations et j’en tire un réel bénéfice. J’arrive calme à mes rendez-vous, je sais que si je pense plusieurs fois à la même personne ou à la même chose, il est bon que je m’en occupe. Je me sens plus posée, plus positive.

C’est vraiment une belle expérience à mettre en place, c’est une méditation et si on n’y arrive pas la première fois, on recommence.

Découvrir mon site : https://fengshui-bordeaux.fr/



Le calme intérieur, la nature, la pleine conscience, Eckhart TOLLE.


fleurs du jardin

fleurs du jardin

« L’art du calme intérieur » d’Eckhart TOLLE
« Dès que vous remarquez le silence alentour, vous ne pensez pas.
Vous êtes conscient sans penser.
Regardez un arbre, une fleur, une plante.
Laissez votre conscience s’y reposer.
Sentez la paix mystique de cet être, profondément enraciné dans l’Être.
Laissez la nature vous enseigner la paix de l’âme. »
Découvrez mon site

Méditer en voiture, dans les transports, en allant au travail.


Françoise Chevalier, accompagnante

Françoise Chevalier, accompagnante

Méditer dans la voiture – Francoise CHEVALIER – Comment s’y prendre me direz-vous?
L’idéal est de commencer en choisissant le temps du trajet le matin. Je rencontre beaucoup de personnes qui souhaitent commencer la méditation et qui n’en ont jamais le temps. Dans ce cas, il vaut mieux transformer la situation et s’adapter.
En prenant votre voiture demain matin, ou dans le bus, le tramway, vous choisissez de vivre votre trajet différemment par rapport aux autres jours.
– Vous partez à l’heure, pourquoi pas 5 minutes plus tôt, afin de ne pas stresser.
– Vous décidez de ne pas mettre la radio, de ne pas vous énerver parce que quelqu’un vous passe devant, de rester calme. Ce moment vous appartient.
– Vous démarrez et plutôt que de penser aux tracas de la journée qui vous attendent, vous allez penser à respirer. C’est simple:
– Vous inspirez par le nez, tranquillement, et vous veillez à remplir votre thorax et votre ventre. Vous sentez l’air qui gonfle votre ventre.
– Vous expirez en soufflant par la bouche, et vous imaginez que votre air descend vers vos pieds.
– Vous enchainez tranquillement les « J’inspire » « J’expire », vous respirez consciemment.
– Si vous vous surprenez en train de penser à autre chose qu’à la respiration, ne soyez pas étonné, c’est normal. A moi aussi, cela m’arrive souvent. Regardez à quoi vous pensiez et revenez à votre respiration tranquillement.
– Si vous avez des pensées qui reviennent sans cesse et que vous ne pouvez pas respirer, il serait bien de les noter sur un petit carnet que vous gardez avec vous, pas en conduisant bien sûr. Il faudra penser à vous occuper de ces pensées qui vous dérangent vraiment.
Si vous le souhaitez, je suis d’accord pour partager vos expériences. Personnellement, je fais très régulièrement ces respirations et j’en tire un réel bénéfice. Je ne vois pas le temps passer au volant, je regarde beaucoup la nature.
J’arrive calme à mes rendez-vous, je sais que si pense plusieurs fois à la même personne ou à la même chose, il est bon que je m’en occupe. Je me sens plus posée, plus positive.
C’est vraiment un belle expérience à mettre en place, c’est une méditation et si on n’y arrive pas la première fois, on recommence.
Venez découvrir le site